Actualités

PYRALE DU BUIS - COMMUNIQUE DE CRISE

AU SUJET DE LA PYRALE DU BUIS

COMMUNIQUE DE CRISE

Objectif majeur : dédramatiser, rassurer, agir

PAR EMMANUEL DE CORDES*

  •  Le grand public et les municipalités sont très mal informés et/ou ne portent pas d'intérêt à ce problème
  • Le buis étant connu, et à raison, comme une plante très robuste, leurs possesseurs n'y sont pas attentifs, ne les observent pas comme ils observeraient d'autres plantes... la plupart d'entre eux ne constatant les dégâts de la pyrale que lorsqu'il est trop tard
  • Il est nécessaire de bien observer les buis pour déceler les premiers symptômes
  • Si les feuilles ont presque toutes disparues, rien n'est encore perdu !! Il faut alors pratiquer une taille de rabattage, plus ou moins sévère. Certes les topiaires et autres haies ou broderies diminueront de volume mais au moins la plante sera sauvée... et veiller alors à faire un bon apport d'engrais organique et bien arroser si chaleur et/ou vents desséchants !
  • Apparemment aucune région n'est épargnée d'où la nécessité pour tout un chacun de poser des pièges à phéromones pour constater si l'y a un vol de papillons ou non. 
  • Si oui, être pro-actif et poser des diffuseurs de trichogrammes (Tricholine buxus). Les œufs incubés dans ces diffuseurs libéreront les trichogrammes qui iront pondre dans les œufs de pyrales dont ils se nourriront et donneront ainsi naissance à un autre trichogramme qui lui aussi ira pondre dans les œufs de pyrales.
  • Si l'on n'a pas posé de piège à phéromones ni vu de papillon, il faut redoubler de vigilance ! 
  • Si l'on voit des chenilles il sera impératif de traiter de manière écologique et bio avec des Bacillus thuringiensis var. Kurstaki... il faut savoir que ce traitement n'agit que par seul contact sur le corps de la chenille, n'est pas ou très peu ovicide d'où traitements à renouveler très régulièrement suivant l’observation très pointue des chenilles qui seraient encore vivantes !

Un traitement très efficace mais non bio est le traitement avec un insecticide de synthèse trans-laminaire. Ces produits phytos sont très efficaces mais comportent des risques d'impact sur la biodiversité car n'étant pas sélectifs ... de plus, il semblerait que pareil traitement affaiblirait la plante de buis d`où la nécessité de bien nourrir le buis et veiller à un bon arrosage comme vu plus haut.

  •  ESPOIR !!  Notre faune indigène commence à apprécier les pyrales ! Qu'il s'agisse des mésanges charbonnières et bleues qui se nourrissent des larves ou des chauve-souris qui mangent les papillons. Il est donc essentiel de favoriser en urgence leur habitat ! Pose de de nichoirs, et veiller à la bio-diversité de nos jardins dont beaucoup d'entre eux présentent des espèces complètement stériles et arides pour une diversité animale bénéfique à une réelle bio-diversité !!

Qui est Emmanuel de Cordes :

  • Jean Emmanuel de Cordes a étudié à l’Ecole Européenne à Munich pour se former à la restauration et la conservation des Jardins Historiques en Europe.
  • Née d’une passion il y a plus de 45 ans, la pépinière de Jean Emmanuel de Cordes s’est développée ces 25 dernières années.

Jean Emmanuel de Cordes est convaincu que le buis est la plante par excellence pour constituer bordures, broderies, haies de toutes hauteurs, classiques ou prestigieuses topiaires, tout en s’adaptant aisément aux différentes expositions et/ou situations

 

 

A propos

EBTS France - Collection de buis

EBTS Europe est la seule association européenne de propriétaires et d'amateurs de jardins. Son objectif est de promouvoir le grand art du jardin, le buis et l'art topiaire par l'édition de revues, l'organisation de conférences et de voyages. Elle dispose de nombreuses délégations dans toute la France et à l'étranger.
Création : 12 novembre 2003
Siège social : Palais des Congrès - Le Touquet-Paris-Plage
Président : Patrick Salembier

Nos coordonnées

EBTS France - Collection de buis
" Le Village "
BP 80001
80260 VILLERS-BOCAGE
Tél : 06 70 22 74 35
Envoyer un email
www.ebts.org